Des découvertes

Les Cévennes, terre de résistance

Contrairement à d’autres régions françaises, les Cévennes n’ont jamais connu un centre administratif et politique unique. Aujourd’hui encore, cette destination touristique reste partagée entre plusieurs départements, le Gard et la Lozère pour l’essentiel, mais aussi l’Ardèche et l’Hérault.

Pourtant, de l’implantation du protestantisme aux faits d’armes de la Résistance, du temps des Camisards à celui de la révolution industrielle où se développeront la culture de la soie et l’extraction du charbon, la place de cette terre de refuge est unique dans l’histoire de la France, son paysage, sa géographie religieuse, culturelle et même littéraire.

Génolhac

Génolhac se distingue par ses ruelles pittoresques, dans la cité médiévale, laissant entrevoir des symboles, taillés dans la pierre des façades en granit des maisons vieilles de plusieurs siècles, témoins d’un passé historique riche.

Village à l’architecture conservée, empreinte du Moyen-Age, patrimoine des hautes époques, où le granit local marie austérité et esthétique (tour bermonde, clocher à peigne, maison de l’Arceau…).

Génolhac, c’est aussi le hameau de Pont de Rastel, source d’origine et d’inspiration de l’écrivain Jean-Pierre CHABROL.

En savoir plus...

Le château de Portes

Surnommé le Vaisseau des Cévennes en raison de sa proue en pierre spectaculaire et unique en Europe, le Château de Portes (classé monument historique) et son col surveillent l’ancien chemin dit de Régordane qu’empruntaient les pèlerins de Saint-Gilles et les Croisés vers la Terre Sainte.

 

Véritable porte d’entrée des Hautes Cévennes, au pied du Mont Lozère, il défie plus de 10 siècles d’histoire.

En savoir plus...

 

Alès, capitale des Cévennes

Considérée comme la capitale des Cévennes, Alès se situe à un important carrefour touristique. Autrefois, la ville était l'un des grands producteurs de charbon, ce qui lui permit de devenir l'un des phares industriels du Languedoc-Roussillon.

Depuis, la ville a développé d'autres aspects économiques, parmi lesquels le tourisme : balades urbaines guidées (découverte du Fort Vauban qui a remplacé les châteaux médiévaux des comtes d'Alais, de la façade de l'ancien évêché et la cathédrale Saint Jean Baptiste composée de parties romanes, gothiques et néoclassiques avec son orgue du XVIIIème siècle).

Alès possède également deux musées, l'un est dédié à l'art contemporain et l'autre à la préhistoire récente (néolithique et l'âge du bronze).Nombreuses possibilités d'activités : commerces, animations festives et, au bord du Gardon, Alès Plage qui vous offre un espace baignade des plus agréables.

En savoir plus...